Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 13:05

 

 

Législatives partielles Les résultats proclamés, Le PDCI et les indépendants supplantent les candidats du RDR. Les résultats officiels des élections législatives partielles organisées le dimanche 3 février 2013, dans six (6) localités sont connus. La CEI, à travers son président, Youssouf Bakayoko, a proclamé les résultats le mardi 5 février 2013, tels qu’ils ont été communiqués par les superviseurs de la CEI repartis dans les localités concernées, à savoir Koumassi, Divo, Bangolo, Facobly, Issia et Bonon et validés par les commissaires centraux de l’institution en charge des élections.

Le premier constat après la proclamation de ces résultats, c’est que le parlement ivoirien affiche désormais complet, avec 255 députés.

 

Le deuxième constat, c’est que tous les candidats présentés par le RDR ont fait une piètre prestation en se faisant supplanter par les candidats du PDCI et les indépendants.

 

«Ce qui confère à une élection son caractère démocratique, ce n’est pas la victoire de tel ou tel camp, de tel ou tel candidat ou de tel Parti, mais la transparence dans la consultation et l’acceptation du verdict des urnes par tous», a souligné Youssouf Bakayoko avant de proclamer les résultats aussitôt transmis au Conseil constitutionnel et à l’ONUCI.

 

Le président de la CEI s’est réjoui de l’environnement apaisé qui a entouré ce scrutin, pendant la campagne ouverte du 27 janvier au 1er février 2013, le jour du vote et lors du dépouillement des bulletins. Olivier Dion L’Intelligent d’Abidjan Encadré La liste des 6 nouveaux députés élus : 1- Circonscription N° 091 : Fakobly, Guezon, Koua, Semien et Tieny-Seably, communes et sous-préfectures : M. MEAMBLY TIE : 3 449 voix soit 57,81 % – Indépendant

2- Circonscription N° 135 : Bonon et Zaguiéta, communes et sous-préfectures : M. Kouadio Kouassi Denis avec : 5 927 voix soit 67,81 %, Indépendant

3- Circonscription N° 086 : Bangolo, Gohouo-Zagna, Kahin-Zarabaon et Zou, communes et sous-préfectures : M. Sah Tietemomon Evariste avec 3 479 voix soit 38,87 % – Indépendant

4- Circonscription N° 125 : Chiépo, Didoko, Nebo et Ogoudou, communes et sous-préfectures, Divo, sous-préfecture : M. Kédi Zabé avec 2 280 voix soit 33,70 %, candidat PDCI-RDA

5- Circonscription N° 042 : Koumassi, communes : M. Innocent Claude avec 5 991 voix soit 52,66 %, PDCI

6- Circonscription N° 102 : Boguédia, Issia, et Tapéguia, communes et sous-préfectures : Issiaka Koné avec 4755 voix soit 50,09 %, Indépendant

 

2 Le conseil constitutionnel donne un délai de 5 jours francs pour toute réclamation

 

Aux termes des dispositions de l’article 101 du Code électoral, le Conseil Constitutionnel donne 5 jours francs à tout électeur pour contester les résultats provisoires annoncés hier, par la CEI. Ce jour, mardi 05 février 2013, la Commission Electorale Indépendante vient de proclamer les résultats des élections législatives partielles du 03 février 2013. Aux termes des dispositions de l’article 101 du Code électoral «le droit de contester une élection, dans une circonscription électorale, appartient à tout électeur, tout candidat, toute liste de candidats ou au parti ou groupement politique ayant parrainé ladite candidature, dans un délai de cinq jours francs, à compter de la date de proclamation des résultats».

 

Pour préserver les droits des citoyens, autant que pour respecter la loi, le Conseil constitutionnel apporte les précisions suivantes: - Le délai de cinq jours francs commence à courir le mercredi 06 février 2013, à zéro heure; - Ce délai expire le dimanche 10 février 2013, à minuit.

 

Le Conseil constitutionnel reste ouvert tous les jours pendant cette Période de 8 heures à minuit.

 

Pour le Conseil constitutionnel

Le Président Prof. Francis Wodié

 

Fait à Abidjan, le 05 février 2013

 

La CEI incapable de proclamer les résultats après 48 heures

 

Six localités étaient concernées par ces législatives partielles du dimanche 3 février 2013. 48 heures après le scrutin, les résultats officiels restent inconnus du grand public. Seuls quelques privilégiés et les candidats eux-mêmes savent quel est le sort des uns et des autres. Comme à l’accoutumé, l’institution dirigée par Youssouf Bakayoko est grippée par sa machine lourde caractérisée par la procédure de transmission des résultats. Il faut attendre le retour des superviseurs de la CEI déployés dans les circonscriptions pour la centralisation des données au regard des procès verbaux.

 

Les résultats passent ensuite à l’étape de la consolidation par la confrontation des données fournies par les CEI régionales. La CEI centrale a 72 heures pour boucler tout ce processus. Mais l’on apprend de sources proches de la CEI que des résultats pourraient être proclamés dans le courant de la journée de mardi.

 

Entre temps, c’est la porte ouverte à toutes les spéculations, à la fuite des résulcompris leur manipulation éventuelle par des gens véreux. A qui la faute si l’institution ne se donne pas les moyens pour fournir les résultats en temps réel pour seulement six localités.

 

SD

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens