Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 23:42

s

Le 6 mai 2012, François Hollande a été élu nouveau Président de la République Française, en battant le président sortant Nicolas Sarkozy avec 51, 6 %. Une victoire due en partie, aux africains-français et aux autres binationaux.

 

Comme un mot d’ordre, les 6 millions de français d’origine africaine, soit près de 9 % de la population (environs 60 millions d’habitants) selon les chiffres du ministère français des Affaires étrangères, ont voté François Hollande, à la tête de l’Etat français le 6 mai dernier. Interrogés par la radio Netherland Worlwide, le lendemain du vote, des africain-français confirment leur choix. « Dans notre travail, nous n’avions reçu aucune réaction de la droite, même si on est à 10 minutes seulement de l’Elysée. Le candidat socialiste Hollande était venu nous rencontrer trois fois, donc naturellement, nous nous sommes sentis plus écoutés par lui. » Explique Mamadou Kanouté, membre fondateur à Clichy-sous-Bois de l’Association Collectif Liberté, Égalité, Fraternité, Ensemble, Unis (ACLEFEU)


Sarkozy a dit une chose Impardonnable


Dans une autre banlieue, Samba Doucouré, un étudiant de 24 ans d’origine malienne. « J’ai voté pour Hollande, donc pour un changement, l’autre candidat (le président sortant Nicolas Sarkozy) veut que nous, immigrés, foutions le camp. J’ai de l’aversion pour lui. Il semble bien réellement avoir tendance à nous stigmatiser, nous les gens des banlieues, les musulmans et les Africains. » Il pense de ses frères franco-ivoiriens que « des Ivoiriens pro-Ouattara ont voté pour Sarkozy puisque l’actuel président ivoirien est soutenu par Sarkozy. Mais les partisans de l’ancien président Gbagbo n’ont pas voté pour Sarkozy. » Jean-Claude Tuyishima, un étudiant de 25 ans, qui a voté Hollande, en donne la raison « Pendant les dernières décennies, il y a eu des présidents de gauche et de droite en France. Ils ont tous suivi la même ligne. Je doute fort qu’un président de gauche vienne à briser ou changer quelque chose, mais je pense que la relation entre la France et l’Afrique sera plus humaine et équitable. En plus, Sarkozy a dit quelque chose d’impardonnable à Dakar en 2007 en déclarant que l’homme noir n’est pas rentré dans l’histoire. » C’est pourquoi, à l’annonce de la victoire de Hollande, ce sont des milliers d’africains –français qui ont convergé vers la place symbolique de la Bastille à Paris, avec leur drapeau d’origine pour saluer une victoire pour laquelle ils se sont battus.


La victoire des pro-Gbagbo et de la diaspora africaine


Qu’ils soient ivoiriens, sénégalais, camerounais, maliens, tchadiens, congolais, libyens, togolais, tunisiens, algériens ou simplement fanco-africains, les populations originaires d’Afrique et vivant en France ont particulièrement oeuvré à la chute de Nicolas Sarkozy. Dépuis le 11 avril 2011, jour de l’arrestation de l’ex Chef de l’Etat Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire avec l’appui des forces françaises et de l’Onuci à Abidjan, de façon spontanée, des centaines d’Ivoiriens, d’Africains organisent à Paris à la place de l’Etoile, des manifestations anti Sarkozy, pour protester sa politique en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Gabon, en RDC, en Libye, en Algerie, au Niger et en Tunisie. Le front anti Sarkozy s’est fait entendre, quasiment tous les week end à Paris et dans des villes françaises. Outre leurs nombres, les manifestants présentaient des photos, des vidéos, des témoignages montrant des atrocités commises en Côte d’Ivoire ou ailleurs en Afrique, au nom de certains intérêts que défend Sarkozy. La déportation, le 29 novembre 2011 de Laurent Gbagbo à la prison de la Cour Pénale Internationale (Cpi) à la Haye, a cristallisé encore plus les positions. Le mot d’ordre était désormais clair, faire partir Sarkozy obligatoirement et faire revenir la gauche au pouvoir, en l’occurrence son candidat le plus sérieux, François Hollande, du parti socialiste. Du côté ivoirien, le Fpi France avec Brigitte Kuyo, le Cojep avec Zap Krasso, l’opération Kodjo Rouge (cérémonies incantatoires) avec Topo Léontine ou la Copaci avec Blaise Pascal Logbo ont multiplié les actions de mobilisation, de lobbying pour changer le pouvoir français et permettre l’arrivée de François Hollande. Les responsables français du Ps Albert Bourgui, Guy Labertit, Rolland Dumas ou l’Universitaire suisse, rapporteur spécial auprès de l’ONU sur la question des droits de l’Homme, Jean Ziegler ont pris faits et causes pour la diaspora africaine dans tous les sujets qui les concernent.


L’engrenage Socialiste


Des africains français et non des moindre, l’ex-ministre de François Mitterrand, le togolais d’origine, Kofi Yamgnane du Ps et l’écrivaine d’origine camerounaise Calixte Beyala du mouvement des africains français (MAF) l’ivoirienne d’origine Koudou Madeleine Vabé, conseillère municipale,élue socialiste à la mairie de Clichy- sous-Bois, ont tous porté la voix de l’Afrique au sein du Ps, aux côtés de François Hollande et contre Nicolas Sarkozy. Le 22 avril 2012, avant le premier tour de l’élection présidentielle, le MAF de Calixte Beyala, qui revendique près d’un millions de français d’origines africaines a affirmé solennellement à Paris, lors d’une grande assemblée, en présence de François Hollande ;avoir porté son choix sur sa personne. A partir de là, les voix des Africainsfrançais pour Hollande ont été plus précises. Calixte Beyala explique : « notre vote a été très décisif et cela a affaibli d'un côté le candidat de l'extrême gauche Jean Luc Melenchon de 4 à 5 points qui sont allés directement au candidat socialiste. Les Noirs ont massivement voté pour Hollande et cela montre la capacité de mobilisation du MAF.

 

Pour la première fois aussi, les résultats en Afrique nous montrent que les Africains Français en Afrique ont voté beaucoup à Gauche. Cela a énormément compté. Avant l'appel du MAF, Melenchon était à près de 16% des intentions de vote. Dès que nous avons fait l'appel, les sondages qui ont suivi dans les 48 heures lui ont donné 13% et pour finir aujourd'hui à 11%. Nicolas Sarkozy lui aussi a reculé parce que même les Africains français de Droite ont voté Hollande, donc notre appel a énormément joué, et quand vous voyez les gens qui fêtent à la Rue Solferino (siège du Parti Socialiste) pour la première fois, il y a énormément d'Africains Français, alors que jusqu'ici cela n'avait jamais été le cas, c'est toute la jeunesse Africaine Française qui est à la Rue Solférino, c'est extraordinaire! » Peut-elle se féliciter. C’est pourquoi la présidente du MAF, dans un communiqué rendu public après la proclamation des résultats peut se réjouir d’avoir « bouter hors de l’Elysée, Nicolas Sarkozy, celui qui a injurié, stigmatisé, tué les nôtres en Afrique (…) en votant comme un seul homme pour François Hollande .»


Salifou Amara

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens