Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:55

«L a réconciliation n’est pas optionnelle mais elle est obligatoire». Cette phrase, le Pr. Alphonse Djédjé Mady l’avait prononcée, le samedi 26 janvier 2013 à Gogoguhé, village centre de la tribu Gblaguhé, dans le département d’Issia. C’était lors de la 1ère Assemblée générale ordinaire annuelle de l’Union économique des populations de la tribu Gblaguhé (Uepg), cérémonie dont il était le parrain.

Le samedi 2 février dernier, c’est le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, qui lui a emboité le pas, en affirmant que «si les exilés ne rentrent pas, ils seront extradés». Aujourd’hui, les faits sont en train de confirmer leurs propos. La preuve, deux (2) semaines après l’arrestation au Ghana, et l’extradition en Côte d’Ivoire, de Charles Blé Goudé, deux autres pro Gbagbo ont été arrêtés, le lundi 4 février dernier, au Ghana, à Accra. Notamment Jean Noël Abéhi (l’expatron du groupement de l’escadron blindé du camp Agban) et Jean-Yves Dibopieu (ex-membre de la galaxie patriotique et ex-Sg de la Fesci).

 

 Selon nos sources, ils ont répondu à l’invitation d’un Gbagbo Junior bien connu dans le milieu des exilés. Ils devraient avoir une rencontre avec des émissaires de Ouattara à Accra aux alentours de 21 h 30 heures, dit-on, pour des négociations. C’est là qu’ils ont été piégés avec la complicité des autorités ghanéennes. Ces deux personnes ont été extradées, hier mardi 5 février 2013, aux environs de 5 heures du matin par voie terrestre. Ce coup de filet a été possible, selon nos sources, grâce à la complicité de la police ghanéenne.

 

Selon une source au Ghana, Jean-Noël Abéhi et Jean-Yves Dibopieu étaient depuis longtemps «pistés» par des policiers ivoiriens et ghanéens qui suivaient tout leur mouvement. «C’est pourquoi, ici au Ghana, tous les exilés font désormais attention. chacun se méfie», indique notre interlocuteur qui ajoute que «tout le monde dort maintenant les yeux ouverts, de peur de se faire prendre dans son sommeil».

 

Selon une source policière, «c’est avant-hier (Ndlr : lundi 4 février 2013) qu’ils ont été arrêtés par la Bni du Ghana (l’équivalent de la Dst ivoirienne). Ils sont arrivés ce matin (Ndlr : hier mardi 5 février) vers 5h00 Gmt à la frontière, menottés», ajoute la même source précisant que le «commandant Jean-Noël Abéhi et Jean Yves Dibopieu ont été remis au commissaire principal, Kouyaté Youssouf, directeur des unités d’intervention». C’est lui, dit-on, qui les a remis aux responsables de la Dst.

 

A en croire les mêmes sources, la police ghanéenne a accepté de collaborer avec les autorités ivoiriennes dans le cadre d’une coopération entre les services de police de la Côte d’Ivoire et celle du Ghana. Les personnes arrêtées, il faut le noter, font l’objet d’un mandat d’arrêt international. «La Côte d’Ivoire a adressé une demande aux autorités ghanéennes qui y ont répondu favorablement », explique ‘’jeuneafrique. com’’.

 

La même source annonce que «les deux hommes seront présentés à la justice ivoirienne avant la fin de la semaine, le temps d’achever leur interrogatoire à la Direction de la surveillance du territoire (Dst)» où ils sont placés en garde à vue. Aux dernières nouvelles, les hommes d’Abehi seraient sur le pied de guerre.

 

Ferdinand Bailly ferdinandbailly@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens