Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 11:02

Ne nous leurrons pas ! La Côte d’Ivoire va mal. Elle va même très mal. Les signes qui le montrent se multiplient de jour en jour. La semaine dernière, le Premier ministre Charles Konan Banny, président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (Cdvr), a été timidement accueilli à Yopougon.

 

Il était l’invité de l’Eglise évangélique baptiste Œuvres et missions. Au moment où il appelait les Ivoiriens à la réconciliation, le nombreux public criait à la libération du président Laurent Gbagbo et Blé Goudé. Cela montre clairement ce que les Ivoiriens attendent des tenants du pouvoir actuel.

 

Le dimanche 3 février dernier, les Eléphants footballeurs, donnés pourtant favoris par tous les spécialistes du ballon rond, ont été humiliés par le Nigeria. Ils sont tombés en quarts de finale. Mais ce qui est grave, ce n’est pas tant l’élimination des Eléphants. C’est le fait que nombre d’Ivoiriens étaient manifestement contents de leur élimination.

 

Non pas parce qu’ils ne sont pas nationalistes, mais parce qu’ils craignaient que la victoire finale des Eléphants en rajoute à l’arrogance des tenants du pouvoir d’Etat. Ce fut la même chose l’année dernière quand les Eléphants ont perdu la finale dans cette même compétition face à la Zambie.

 

Quand des Ivoiriens jubilent parce que leur équipe nationale a perdu, c’est que le mal qui frappe le pays est profond.

 

Le dimanche 3 février, pendant que les Eléphants pleuraient en Afrique du Sud, un bateau disparaissait au Port autonome d’Abidjan. Le deuxième cas en l’espace de deux mois. La Côte d’Ivoire n’avait jamais connu de tels actes de piraterie avant l’avènement de Ouattara à sa tête. C’est une situation gravissime.

 

Depuis lundi, le corps médical et les enseignants ont entamé une grève de 10 jours réductible. Et, pour cacher son incapacité à régler les problèmes des grévistes, le pouvoir, par sa presse interposée, accuse leurs responsables d’être des pro-Gbagbo.

 

Tous ces faits montrent à l’évidence que la Côte d’Ivoire ne se porte pas bien depuis que Ouattara a été propulsé à sa tête.

 

La déchirure que le pays connaît depuis l’attaque terroriste de la nuit du 18 au 19 septembre 2002 est profonde. Elle s’est aggravée depuis que les auteurs de cette attaque ont été imposés aux Ivoiriens.

 

Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens