Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 09:08

En Côte d’ivoire, le farotage est un néologisme crée par les concepteurs du décalé coupé*. Le farotage, selon ses concepteurs, décrit la propension d’une personne à paraître, à faire le petit malin. C’est aussi une personne qui adore qu’on s’intéresse à elle ou qu’on parle en bien d’elle. Ces artistes ivoiriens ont fait des émules pas seulement au niveau des jeunes qui se drapent dans des pantalons obtus, mais également dans le milieu politique.

 

Et là, une personne très importante a été touchée au cœur, je dis bien en plein cœur par le fameux farotage. Un an après sa gestion catastrophique du pouvoir, le titulaire par défaut du siège royal du plateau vient de poser une action qui déverse un flot de sérénades médiatiques à ses pieds. En effet, il vient de débarquer le « monsieur Afrique » de la Côte d’Ivoire Adama Bictogo, ce digne « Abbey* » d’Agboville. Le grand cousin est très intelligent, il remercie son « monsieur Afrique » à un moment bien choisi : Il accorde une interview indigeste à sa radio préférée pour célébrer son anniversaire. A cette occasion il démontre que « tout va bien » au pays. Et là où il faut le féliciter c’est qu’il le fait au moment où une mission du conseil de sécurité séjourne au pays. Tu es trop fort grand cousin. On dira tout simplement que les travailleurs de Jeune Afrique aiment bien le Grand Cousin.

 

Comme il fallait s’y attendre, des propos flatteurs dégoulinent sur lui depuis cet acte héroïque. Ah, le Grand Cousin, je le vois déjà se tortiller de plaisir. Qui va se négliger, cousin farote bien au son du djimbé, c’est ton temps.


Adama Ouédraogo, un ancien collègue foncièrement RHDP, pourtant frère du beau Blaise, né certainement pour s’occuper de la politique ivoirienne, m’appelle pour avoir d’amples informations sur l’affaire Adama Bictogo. Ouédraogo a été bien intégré grâce aux compétences de Bictogo c’est pourquoi il voue une admiration sans bornes à son homonyme. Alors, cet ancien collègue me demande au téléphone : « Petit Gbagbo, peux tu me dire au nom de quoi on vire comme ça mon homo? », je lui réponds « Au nom de la bonne gouvernance. Tu sais, les Ministres doivent agir conformément au code d’éthique qu’ils se sont imposés. Et ce code existe depuis le premier gouvernement. » Ouédraogo ne manqua pas de rire et après un sifflement d’ennui entre les dents, il dit : « donc ça veut dire que c’est le premier scandale depuis la formation de la première équipe ! C’est bien ça ! Sinon je sais que Kandia Camara et Sanogo Mamadou ont été félicités pour avoir foutu n’importe quoi dans l’affaire Celpaid. Oulotto, aussi a été félicitée après qu’elle ait été désavouée par l’autorité de régulation des marchés publics. N’est ce pas elle qui a violé toutes les procédures pour attribuer frauduleusement un marché à Satarem-Greensol deux entreprises qu’elle a rendu siamoise et qui n’avaient aucune qualité pour bénéficier de ce marché? Tous ces indélicats ne siègent-ils pas encore au gouvernement » « Oui cher ami Ouédraogo, mais vaut mieux tard que jamais » lui dis-je.

 

Ma réponse ne calma pas ses ardeurs. Il me jeta au nez : « C’est de la diversion, code d’éthique, code d’éthique mon œil ! On ne fait pas une application sélective de ce code, on l’applique où on ne l’applique pas. Et puis, votre monsieur là, lui même qu’il commence à rendre public son patrimoine c’est aussi ça l’éthique et la bonne gouvernance. »


Ce bref échange avec Adama Ouédraogo sur le cas Adama Bictogo me permit de comprendre que le Grand Cousin était vraiment en mal de farotage. Il avait besoin que les membres du Conseil de Sécurité le félicitent pour son « acte de bravoure ». Il avait aussi besoin d’un retour affectif des institutions de Breton Woods surtout que le limogé est un hyper Ministre qui semblait être une star au Mali.

 

Alors, je crois qu’il est temps d’encourager le Grand Cousin à aller plus loin dans sa quête de farotage. Comme l’autre Adama l’a souligné, il est urgent que le cousin rende public son patrimoine et engage ses collaborateurs à le suivre dans sa démarche. Mais mieux, le grand cousin gagnerait à détruire sa justice des vainqueurs en laissant la justice aller jusqu’au bout.  Adama Bictogo, le digne « Abbey » d’Agboville doit être félicité pour avoir aidé le Grand Cousin à faire un farotage politique.


Affaire à suivre…


Les Pamphlets d’Alain Bouikalo
bouikhalaud10@gmail.com


*Décalé coupé : danse inventée en 2003 par feu Douk Saga
*Abbey : groupe ethnique Akan situé au sud de la Côte d’Ivoire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens