Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 12:13

La Coalition de la jeunesse patriotique pour la paix et la réconciliation (CJPPR), a organisé, le samedi 09 février dernier, un meeting en hommage aux disparus de la crise post-électorale à l’espace CP1 de Yopougon.

 

A cette occasion, le président de la CJPPR, Zady Djédjé s’est prononcé sur la situation sociopolitique actuelle avec les arrestations de Blé Goudé, du Cdt Jean Noël Abehi, de Jean Yves Dibopieu et des pro-Gbagbo inculpés. Zady Djédjé s’est dit inquiet des récentes arrestations des exilés pro-Gbagbo après l’inculpation de plusieurs cadres du FPI, notamment par la tournure que prend l’évolution de la situation sociopolitique.

 

Par conséquent, le président de la CJPPR a affirmé que pour la consolidation de la cohésion sociale encore fragile et pour faciliter le retour des exilés, le chef de l’Etat devrait libérer tous les détenus pro-Gbagbo emprisonnés à Abidjan et à l’intérieur du pays. « La Côte d’Ivoire a connu trop de traumatisme et au moment où il est de plus en plus question de réconciliation, et surtout au moment où le pouvoir et le principal parti d’opposition sont engagés dans un dialogue républicain, l’idéal serait que le pouvoir libère tous les prisonniers politiques », a-t-il indiqué.

 

Aux pro-Gbagbo tout comme aux pro-Ouattara, le leader de la CJPPR, Zady Djédjé a rappelé la nécessité d’aller à la paix en abandonnant le langage de la vengeance et de la violence. Abordant la question de la situation des exilés politiques, il a formulé au chef de l’Etat la même doléance, celle de créer les conditions nécessaires pour un retour des exilés politiques sans menaces. « Il faut que nos frères du Ghana, du Togo et du Liberia rentrent dans leur pays sans être inquiétés par des menaces d’emprisonnement », a soutenu le leader de la CJPPR.

 

Prenant la parole, le maire de Yopougon, Yao Yao Bertin a appuyé les propos de Zady Djédjé tout en insistant sur l’importance de la cohésion sociale et la paix. « Le temps de la guerre est passé. Il faut maintenant aller à la paix et à la réconciliation nationale », a-t-il affirmé. Le représentant de la CDVR chargé de la jeunesse, Karim Ouattara a, quant à lui, invité les uns et les autres à la retenue. Seul gage pour la bonne marche du processus de la réconciliation nationale.


Esmel LORNG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens