Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 08:32

Le Président Laurent Gbagbo comparaît le 18 juin prochain pour la deuxième fois devant les juges de la Cour pénale internationale. A un mois de cet événement, Ivoiriens, Africains de la diaspora, Européens, Asiatiques… se préparent pour la grande messe.

 

Une incursion au coeur du dispositif des organisateurs. Dans un mois, le Président Laurent Gbagbo va comparaître pour la deuxième fois devant les juges de la Cour pénale internationale (Cpi).

 

Les Ivoiriens et les Africains de la diaspora, considérant que ce moment est très important, sont à la tâche. Ils se préparent activement pour envahir, comme d’habitude, La Haye. Ils n’entendent pas lésiner sur les moyens. Toutes les conditions sont en train d’être mises en place. Aucun détail n’est négligé. Les réunions se succèdent aux rencontres préparatoires . Ils passent des nuits blanches. Paris, capitale de la mobilisation pour la libération du Président Laurent Gbagbo se prépare. Des teeshirts, casquettes, foulards à l’effigie du plus illustre prisonnier ont été confectionnés. Le premier train étant rempli, les organisateurs sont en négociations pour un deuxième. Ces deux moyens de transports vont être habillés aux couleurs du Président Laurent Gbagbo.

 

Des artistes africains s’apprêtent à entrer en studio pour la sortie d’un single avant le 18 juin. Issa Koné Ladio, alias Sankara, président des Nordistes de la Diaspora pour Gbagbo, se dit très confiant. «Nous nous préparons activement et sérieusement pour ce procès du siècle. Ce n'est pas le procès de Gbagbo. C'est le procès de l'Afrique celle qui a été décrite comme n'étant pas rentrée dans l'histoire. Ce jour nous allons envahir La Haye et nous serons tous jugés. Des cars, des trains et des voitures ont été loués. Nous attendons au moins 30000 à 50000 Panafricains de la diaspora» fait-il remarquer.

 

L’artiste Serges Kassy soutient que le 18 juin est un jour particulier. Il fera date dans le monde entier. «Cette date nous rappelle la déclaration du général De Gaulle depuis Londres invitant les Français à résister contre l’envahisseur allemand» fait-il remarquer. Et de poursuivre : «Vous nous donner l’occasion de féliciter tous les résistants ivoiriens et africains. Ils sont formidables. Surtout ceux de l’Hexagone. Ils ont pris la relève de ceux d’Abidjan après la chute du Président Laurent Gbagbo. Ils continuent de remuer ciel et terre en Europe et en Amérique. Afin de faire entendre leurs voix. Grâce à leur mobilisation exemplaire tout commence à bouger. Tout le monde entier commence à voir une autre vision sur la crise ivoirienne. Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont convaincues de la libération prochainendu Président Laurent Gbagbo. Et cela grâce à la mobilisation exemplaire des démocrates du monde entier», indique- t-il.

 

Il faut dire également que des concerts sont prévus les 16 et 17 juin par les artistes ivoiriens et africains vivant dans l’Hexagone. Gadji Céli, Serges Kassy, Yodé et Siro, Vieux Gazeur en seront les principaux animateurs.

 

Au niveau de l’Angleterre, le constat est le même. Tout le monde est à la tâche. même si les organisateurs n’entendent pas livrer leur stratégie dans la presse, ils soutiennent que tout sera mis en oeuvre pour que la mobilisation au niveau de Londres soit à la hauteur et à la dimension du Président Laurent Gbagbo. Patrice Kouté, président du Cojep Europe, basé dans la capitale anglaise ne dit pas le contraire. Selon lui, les délégations viendront du monde entier, pour converger vers La Haye. Et d’indiquer que pour la circonstance un village de liberté Gbagbo sera mis sur pied. Toutes les activités auront lieu dans ce grand village. Des stands vont être montés. A l’intérieur desquels, des animateurs, notamment des personnalités non de moindres vont expliquer aux visiteurs le bien-fondé du combat du Président Laurent Gbagbo. Ici, on entend mobiliser plus de 25000 personnes. Un train, des cars et des véhicules sont mis à la disposition de tous ceux qui veulent faire le déplacement.

 

Dominique Soro, ancien élément des ex-rebelles, aujourd’hui en Angleterre a pris fait et cause pour le Président Laurent Gbagbo. Selon lui, les nouveaux tenants du pouvoir d’Abidjan ont été mal inspirés en le déportant à la Cour pénale internationale. «Ils l’ont rendu plus célèbre. Aujourd’hui, il n’a pas de problème. Ce sont ceux qui l’ont envoyé là-bas qui ont des soucis. On pouvait régler ça entre nous. Comme on le dit le linge sale se lave en famille» indique- t-il. Et de soutenir que toute l’Europe va bouger ce jour là. Tout le monde attend ce jour. Des Africains, Européens, Asiatiques, Américains se préparent également de leur côté pour les soutenir. L’Italie se prépare également de son côté. Personne ne veut rater l’événement.

 

Guéi, l’un des membres de la galaxie patriotique soutient que la diaspora attend patiemment le 18 juin. «Nous allons faire une démonstration de force. Ce sera du jamais vu. Actuellement chacun veut battre le record de mobilisation. Nous nous sommes lancé un défi. Et chacun veut le relever », explique-t-il. Des interventions sont prévues dans les différents journaux, télévisions et radios. Afin d’attirer l’attention du monde entier. Des tournées de sensibilisation à travers toute l’Europe. Au niveau de la Belgique, les préparations vontbon train. L’écrivain Camerounais, Charles Onana a déjà donné le ton. Lors de la dédicace de son livre intitulé: «Côte d’Ivoire : Le coup d’Etat» le dimanche 22 avril dernier, il a invité les Africains à se rendre massivement à la Haye.


Mise en garde contre le Rhdp


Face à la mobilisation exemplaire des Ivoiriens et des Africains pour demander la libération du Président Laurent Gbagbo, le Rhdp veut s’inviter le 18 juin. Les partisans du Président Laurent Gbagbo pensent que c’est de la provocation. Issa Koné Ladio alias Sankara est clair : «Il faut qu'on soit clair, nous n'accepterons pas cette provocation .Elle sera de trop. De toute manière nos camarades qui résident aux Pays- Bas ont déjà prévenu les autorités de ce pays. Cela fait pratiquement cinq fois que nous faisons le déplacement de La Haye pour dénoncer la détention arbitraire du Président Gbagbo dans ces lieux, jamais il n'y eu d'accrochages entre nous et la police Néerlandaise. Tout s'est toujours bien passé», explique-til. Avant d’ajouter : «Si le Rhdp veut verser dans la provocation, nous allons leur répondre sur leur terrain. On ne va pas accepter qu'ils viennent nous narguer une fois de plus. De toute manière le camarade Ben Gneba représentant du Cpad (Comité de pilotage des actions de la diaspora) aux Pays-Bas a déjà informé la police de ce que des vandales pourraient être là ce jour et s'il y'a des heurts ce sera de leur faute».

 

Patrice Kouté abonde dans le même sens. «Nous ne contrôlons pas ceux qui visitent la Hollande. Nous ne sommes ni de la douane ni de la police encore moins du service d’immigration. Ce que je sais, c’est que les Ivoiriens ont eu une autorisation des services compétents Néerlandais pour nos activités. Il y a un adage qui dit qu’il faut respecter les lois du pays où l’on réside. A bon entendeur…». Indique-t-il.


Yacouba Gbané

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • Le blog de yakocotedivoire.over-blog.com
  • : Blog créé à la suite de la crise post électorale en côte d'ivoire afin de me servir d'outil de compilation d'informations de toutes provenances.
  • Contact

Recherche

Liens